AGCS // Firminy . com // juin 2003

Firminy . com juin 2003

C’était une commune (Firminy) qui ne savait pas qu’elle pouvait être « prise par des capitaux étrangers ».On lui avait pourtant dit à un conseil municipal en mai 2003 , que dans d’autres endroits, (Paris,…), la menace avait été prise au sérieux . Mais à Firminy, comment imaginer pareil danger ? La commune ne risquait rien, disaient les élus majoritaires qui, sûrs d’eux ,n’écoutaient personne .Et ils refusèrent de voter contre cette menace !!.

Un jour, une bête hideuse venant d’une multinationale étrangère se présenta avec des intentions bizarres. Elle voulait créer une nouvelle école à capitaux privés, alors que la commune avait ce qu’il fallait , et qu’elle se battait même pour n’en point fermer , à cause de la baisse démographique régulière d’enfants ? La bête voulait s’incruster partout et elle y mit le prix qu’il fallait, car elle avait de gros moyens financiers .

La commune dut subventionner cette école venant de l’extérieur, autant que l’école communale, car c’était une nouvelle règle fixée par la bête, après un accord odieux appelé « l’AGCS » (« accord général sur le commerce et les services »voté par l’OMC ( Organisation Mondiale du Commerce).

C’est alors que commença la chute de la commune . Car peu à peu elle perdit une classe, puis une école publique, puis deux, puis trois, puis son service public de l’eau, et ensuite son service culturel …L’AGCS, telle une bête affamée, dévora tout sur son chemin .

Et bientôt, les habitants de cette commune appelouse perdirent toute notion de ce qu’était un service public et il leur fallut même débourser pour des choses qui auparavant étaient gratuites

Pour empêcher que ce conte ne devienne une réalité,
Certains citoyens de cette commune ont décidé de créer à l’entrée de la ville
Des barrages « Zone non AGCS »

Anne de BEAUMONT – Conseillère municipale de « Firminy Pluriel »

Remonter