Dette municipale de St-Etienne // Intervention d’Olivier Longeon au conseil municipal // 3 avril 2017

Monsieur le Maire, vous nous présentez un désendettement de la ville de plus de 51 M€. Notre lecture est différente de la vôtre. Si la ville en tant que telle se désendette, pour nous ce ne sont pas les Stéphanois qui se désendettent. Et la dette par habitant que vous nous annoncez décroissante, ne baisse pas pour nous. Nous nous expliquons.

Une partie de la dette est en effet transférée à Saint-Etienne Métropole, dans le cadre des reprises de compétence, de l’ordre de 36 M€. Une reprise bien maigre comparée aux nombreuses compétences transférées.

Une autre partie de ce désendettement se fait par le soutien de l’Etat grâce à la SFIL, société chère à Maurice VINCENT puisqu’il a œuvré pour sa création. Ce désendettement est de l’ordre 17 M€. Néanmoins, il suit une décision de décembre 2014. J’aurais tendance à dire que vous nous vendez deux fois un même désendettement.

Donc, nous préférons regarder les chiffres qui sont annoncés dans votre document. Et en 2016 par rapport à 2015, nous voyons une dégradation :
– sur les taux d’intérêt de la dette. Un comble quand les taux s’effondrent partout ailleurs,
– sur la capacité de désendettement,
– sur la capacité d’autofinancement,
– sur l’épargne brute.

Je ne reviendrai pas non plus, pour ne pas aggraver le tableau, sur votre graphique fantaisiste qui consiste à gommer les années de vos prédécesseurs.

Donc, pour nous, le compte n’y est pas, et cette année n’est pas une année de désendettement contrairement à ce qui est annoncé. Merci.

Olivier Longeon, Conseiller municipal Europe Ecologie Les Verts de St-Etienne

Remonter