Enquête publique concernant le projet éolien participatif des Ailes de Taillard // Lettre // 12 avril 2017

À Saint Étienne, le 12 avril 2017

Contribution à l’enquête publique concernant le projet éolien participatif des Ailes de Taillard

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Comme vous n’êtes pas sans l’ignorer, notre Planète se réchauffe et à une vitesse qui s’accélère tous les jours. Ce dérèglement climatique entraîne son cortège de catastrophes :
– désertification de la zone sahélienne ;
– exode de populations massifs dans le Sud de la Planète et en direction du Nord avec son lot de catastrophe humaine ;
– l’agriculture européenne doit s’adapter tant bien que mal.
Les solutions existent pourtant :
– réduction de l’utilisation des matières carbonées par des économies notamment dans le domaine des énergies ;
– développement des énergies nouvelles et renouvelables.
C’est le sens de la récente loi de Transition énergétique.

En conséquences, nous ne pouvons que trouver souhaitable le développement des centrales modernes et propres d’énergies renouvelables et en l’occurrence le projet dit des « Ailes de Taillard » pour lequel vous assurez l’enquête publique.

Nous trouvons que ce projet est bien pensé pour le développement du Parc du Pilat, de la communauté de communs des Monts du Pilat et des territoires limitrophes. Il s’inscrit dans la démarche de Territoire à Énergie POSitive développée localement par les communautés de communes et l’État.

Ce territoire tend vers son autonomie énergétique, voir la production pour les territoires proches. Le projet des ailes de Taillard exploite le potentiel éolien local démontré par les études récentes, avec un plus fort potentiel en hiver lorsque notre pays a le plus besoin d’électricité.
Ce parc éolien regroupera 10 éoliennes de 3 MegaWatt, donc une puissance de 30 MW, qui devrait produire environ 66 GW/h par an, soit les besoins d’environ 30 000 Personnes.

Évidemment, comme tout projet de ce type, les éoliennes de Taillard auront des retombées économiques et fiscales pour les communes concernées. La projet est original par sa dimension participative qui permet à de nombreux riverains d’être associés aux choix et d’envisager un jour où l’autre quelques retours financiers locaux. Cette constitution innovante fait suite à un long et patient travail de rencontres et de consultation des habitants.

Ce projet éolien est le fruit de nombreuses études notamment sur l’emplacement des éoliennes pour minimiser ses impacts. On trouve ses éléments développés dans l’enquête. Notamment le fait que l’implantation des éoliennes se situe dans un zone fortement détériorée par la tempête de décembre 1999.
Rappelons que d’autre part la production d’électricité éolienne ne produit ni rejets toxiques, ni déchets à stocker pendant des millénaires pour voir leur dangerosité réduite, comme c’est la cas pour l’énergie nucléaire.

De plus, l’Agence Française pour la Santé a rendu tout récemment ses conclusions sur les éventuels effets sur la santé des éoliennes en invalidant nombre de rumeurs catastrophismes.

Si la construction des éoliennes suscite régulièrement des oppositions, ce qui est normal dans tout débat démocratique, force est de constater qu’elle provoque également un large soutien de tous ceux qui accompagnent une transition écologique à laquelle on ne pourra se soustraire.

Par la présente, Europe Écologie Les Verts St-Etienne-Ondaine-Pilat-Forez tient à donner un avis favorable au projet de construction d’éoliennes dans la forêt de Taillard. Notre organisation politique tient à préciser qu’elle n’est pas dans une admiration béate devant cette énergie et qu’en d’autres lieux, elle s’est aussi opposée à des projets d’éoliennes quand ceux ci ne respectaient pas les dispositions législatives nécessaires.

En vous demandant de joindre cette expression au registre d’enquête publique et en restant à votre disposition, nous vous prions de croire, Monsieur le Commissaire enquêteur, en l’expression de notre considération.

Pour Europe Écologie Les Verts Saint Etienne-Ondaine-Pilat-Forez
Nicolas Patureau-Mirand

Laissez un commentaire

Remonter