A45 : bientôt l’épilogue ? // Tribune du groupe écologiste St-Etienne en Mieux pour Sainté Mag // Novembre 2017

Notre groupe a toujours affirmé son opposition au projet de l’A45. En cette fin d’année nous avons bon espoir qu’un terme définitif soit enfin mis à ce projet du passé. Pour mémoire, on peut dire que cette autoroute payante (10 euros aller-retour) ne résoudra pas le problème du temps de trajet puisque son arrivée sur Lyon ne fera qu’engorger un peu plus les actuels « bouchons ».

Rappelons aussi que ce sont les contribuables qui vont devoir payer les deux tiers de sa construction (évaluée de 1,2 à 2 milliard d’euros). Enfin, l’A45 va « coûter » 500 hectares de terres agricoles dont bon nombre d’exploitations bio.

La Ministre des transports a reçu de nombreux élus du Rhône, de la Loire et de la Haute-Loire au mois d’octobre. Partisans et détracteurs de cette autoroute ont donc pu exposer leurs points de vue. La Ministre a cependant rappelé que tous les grands projets d’infrastructures font l’objet d’une pause depuis le 1er juillet et que l’A45 allait être étudiée dans le cadre des assises nationales de la mobilité. Enfin c’est en début d’année que nous connaitrons le devenir définitif de ce projet car la loi de programmation fixera les investissements à réaliser pendant le quinquennat.

D’après ces éléments on peut penser que cette autoroute ne devrait pas voir le jour.
Notre groupe appelle donc tous les élus et décideurs qui souhaitent travailler à l’amélioration des transports entre St-Etienne et Lyon à gagner du temps en se mettant dès aujourd’hui au travail pour la mise en place effective d’alternatives pour tous, particuliers comme professionnels.

On ne peut pas provoquer l’avenir avec des projets du passé. Des solutions innovantes peuvent être trouvées mais elles ne passent certainement pas par le développement continu du nombre de voitures sur les routes ni par la destruction des terres agricoles.

Olivier LONGEON et Stéphanie MOREAU

Remonter