Politique en faveur de nos ainés : une réalité peu glorieuse // Tribune pour Sainté Mag // Avril 018

Nos ainés méritent une politique volontariste. Il s’agit aussi bien d’offrir des activités à de jeunes retraités en pleine forme qui font vivre le tissu associatif que de se préoccuper de nos « grands ainés » qui rencontrent plus de difficultés.

A Saint-Etienne, comme ailleurs, de moins en moins de personnes âgées vont en maison de retraite appelées dorénavant « foyer résidence ». Chacun reste chez lui tant qu’il peut et c’est mieux. Les études prouvent que c’est la meilleure façon de rester en forme : plus on vit âgé dans un quartier vivant plus cela se vérifie. Le principe est assez simple : on marche pour aller faires ses couses (activité physique) et chaque course est une occasion de rencontrer voisins et commerçants (activité intellectuelle, mémoire).

Au regard de ces constations, notre groupe d’élus écologistes a défendu le maintien de la résidence des Hortensias. Celle-ci était à deux pas du centre-ville, beaucoup mieux placée qu’une résidence d’un quartier périphérique où nos ainés se sentent très vite isolés. Malheureusement la majorité municipale a décidé de fermer ce lieu pourtant si apprécié de ses habitants. Les raisons invoquées étaient …« économiques » ! Ceci est d’autant plus incompréhensible que des travaux avaient été faits et financés, pour partie, avec l’aide de la CARSAT (caisse d’assurance retraite et de la santé au travail). Malheureusement les conséquences sont là : humaines tout d’abord avec des personnes âgées déplacées parfois pas aux meilleurs endroits et économique puisqu’il faudra rembourser les aides perçues par la ville.

Plus globalement se pose aussi le problème des EHPAD. Les élus de notre groupe connaissent l’investissement des personnels en faveur du bien être des résidents. Malheureusement ces professionnels n’ont pas les moyens nécessaires pour exercer leurs missions. Ceci n’est pas qu’un problème local mais bien national. La France n’a pas encore mis en place les politiques de santé nécessaires pour cette période de vie souvent difficile.
Il y a urgence !

Olivier Longeon et Stéphanie Moreau
Groupe écologiste St-Etienne en Mieux

Laissez un commentaire

Remonter