Création d’un Conseil consultatif des résidents étrangers // Intervention de Stéphanie Moreau au conseil municipal de St-Etienne // 23 avril 2018

Tout d’abord une remarque : cette création a des implications matérielles et financières : mise à disposition de locaux, soutiens logistiques etc… et nous n’avons aucune budgétisation annexée, rien n’est indiqué non plus sur les appels à candidature. J’entends bien qu’un formulaire sera à disposition mais comment les intéressés pourront-ils avoir l’information que ce formulaire est à leur disposition ?

Pourquoi créer un conseil qui, loin de rassembler les habitants, met en exergue le fait d’être un « résident étranger » au sein de la ville de Saint-Etienne ? Croyez-vous que ces habitants ne peuvent pas s’exprimer et participer à la vie de la ville actuellement ? Personnellement, j’en serais étonnée pour en connaître pas mal qui me semblent bien participer à notre ville.
En effet, tout habitant peut s’exprimer ou devrait pouvoir le faire, notamment au sein des conseils de quartiers, et ce sans aucune distinction, aucune !

En mettant en place cette structure fondée sur la nationalité de ses futurs membres, vous clivez la population stéphanoise, une fois encore, j’ose le dire !

De plus, je dois vous dire qu’à titre personnel, je trouve les critères d’accès à ce conseil très peu démocratiques : d’une part, vous indiquez dans le texte « les membres désignés par le Président du Conseil consultatif » « en respectant, dans la mesure du possible, qui décide de l’équilibre des zones géographiques ». « La mesure du possible », c’est flou et, comme vous le savez bien, quand c’est flou c’est qu’il y a un loup.

D’autre part, il est indiqué que les résidents ne doivent représenter aucune institution, aucune association et aucun état. Cela signifie-t-il qu’une vérification de ces conditions sera effectuée ? Si oui, comment va-t-elle l’être ? Qui sera en charge de l’effectuer ? Ceci pose réellement un problème démocratique à mes yeux.

Enfin, le texte proposé indique que le Conseil consultatif des résidents étrangers n’a pas pour vocation la défense des intérêts particuliers ou communautaires. Est-ce à dire que vous entrevoyez déjà des dérives possibles ?

A titre personnel, j’aurais souhaité que cette création soit soumise directement au vote de nos concitoyens. Alors, certes, vous allez nous rétorquer que dès 2013 vous aviez déclaré aux médias, en tant que président de l’association « Saint-Etienne 2014 », que vous mettriez en place un conseil consultatif des étrangers résidents, dès 2014 et le départ de l’équipe municipale d’alors. Mais alors, pourquoi avoir attendu quatre ans pour créer ce conseil ? La seule réponse possible en dehors d’un autre éclairage de votre part – c’est possible, je l’attends en l’occurrence – est que vous voyez la prochaine échéance électorale municipale arriver.

Stéphanie Moreau, Conseillère municipale du groupe écologiste St-Etienne en Mieux

Remonter