David-Marie Vailhé // 17ème de la liste de rassemblement des écologistes de la Loire pour Auvergne Rhône-Alpes avec Fabienne Grébert
Partager

David-Marie Vailhé, 31 ans, Le Coteau (42) – fonctionnaire, urbaniste et dirigeant associatif

Engagé depuis plus de 10 ans* pour une citoyenneté active, diversifiée et inclusive en faveur de l’écologie et des solidarités, faire partie des 100 premier·es signataires de l’Appel pour une Région résiliente et solidaire lancé l’an dernier fut une évidence.
Candidat Roannais de la société civile, j’ai à cœur de contribuer à la transition de notre territoire régional. Nos modes de consommations, nos pratiques de mobilités, nos espaces de sociabilisation, nos apprentissages culturels, sont autant d’enjeux que je souhaite accompagner sur la voie de l’écologie politique en tant que projet global de société.

Il y a urgence à pallier les urgences (climatique, sociale, économique) :
STOP aux politiques climaticides, capitalistes, ultrasécuritaires, clientélistes et inéquitables du mandat Wauquiez.
AGISSONS en faveur de modes de gouvernance réinventés, citoyens et populaires, favorisant l’épanouissement de tou·tes pour plus et mieux d’écologie.

Élu à la Région, je souhaite :
– défendre et promouvoir les « utopies » écologiques, sociales et territoriales ;
– participer à co-construire et co-décider un quotidien qui soit désirable et vivable, avec du sens et de la conscience retrouvés ;
– faire que collectivement nous bâtissions une société plus juste et respectueuse de chacun·e. L’échelon régional permet de « faire bouger les lignes » rapidement et durablement. Fort de mes compétences professionnelles et centres d’intérêts, je m’investirai dans la future majorité écologiste notamment sur l’aménagement du territoire, l’environnement / l’énergie et la démocratie participative.

*adhérent EELV de 2010 à 2014, président du syndicat étudiant Fac Verte Lyon (2012-2014), co-fondateur et directeur de l’association Atelier CAPACITES (espaces publics et écocitoyenneté) depuis 2014, conseiller municipal d’opposition du Coteau depuis 2020.